Bulletin février 2021

Le système de l’impôt sur le revenu canadien repose sur un régime de taux d’imposition à taux progressif, ce qui signifie que, plus élevé est votre revenu imposable, plus élevé est le taux d’impôt qui s’applique à ce revenu, ou plus élevée est la tranche d’imposition dans laquelle il s’inscrit.

Les employés ont droit à des déductions assez limitées dans le calcul de leur revenu d’emploi aux fins de l’impôt. Par exemple, ils peuvent normalement déduire les cotisations syndicales, les cotisations professionnelles, le coût des fournitures et les frais d’un bureau à domicile comme le loyer, les fournitures, le chauffage, les services publics et l’entretien. Certaines conditions doivent être respectées. Nous avons fourni de l’information au sujet des frais déductibles pour un bureau à domicile dans notre Bulletin de fiscalité de juin 2020. (Comme il est expliqué dans la prochaine section du présent Bulletin, l’ARC permettra l’utilisation d’une méthode simplifiée dite du « taux fixe » aux employés travaillant à la maison pendant la pandémie de la COVID‑19.)

Comme nous l’avons mentionné plus haut et en avons traité plus en détail dans notre Bulletin de fiscalité de juin 2020, un employé peut déduire certains frais d’un bureau à domicile. Normalement, il doit tenir des dossiers ou conserver les reçus, certaines conditions s’appliquent, et le formulaire T2200 doit être signé par l’employeur.

De toute évidence, durant l’actuelle pandémie de la COVID-19, de nombreux employés travaillent de la maison. En réponse à cette situation, l’ARC a mis en place une nouvelle méthode à taux fixe afin de simplifier la façon de demander la déduction relative aux frais d’un bureau à domicile pour l’année d’imposition 2020. Si vous êtes admissible et choisissez cette méthode, vous n’avez pas l’obligation de tenir des dossiers ni d’obtenir le formulaire T2200.

Si vous vendez votre maison en réalisant un gain, celui-ci est normalement considéré comme un gain en capital. Cependant, l’exonération de résidence principale permet au propriétaire de vendre sa maison à profit en ne payant que peu ou pas d’impôt.

L’allocation maximale libre d’impôt à l’égard d’une automobile, déductible pour les employeurs au titre des allocations versées à leurs employés, demeure la même qu’en 2020 : 0,59 $ le km pour les 5 000 premiers km parcourus, et 0,53 $ le km pour chaque km additionnel parcouru dans l’année. Pour les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et le Yukon, l’allocation maximale libre d’impôt déductible est de 0,04 $ de plus : 0,63 $ le km pour les 5 000 premiers km parcourus, et 0,57 $ le km pour chaque km additionnel.